Entre histoire et légende, entre plat régional et star des grandes tables, nous vous avons mis en appétit dans notre précédent article : l’aligot, un symbole de l’Aubrac. Alors, aujourd’hui, passons aux conseils dégustation !

 

Deux spécialités de l’Aubrac

 L’aligot est une spécialité locale préparée avec une autre spécialité locale : la tome fraîche d’Auvergne. La tome fraîche d’Auvergne est un caillé à base de lait de vache, extrait lors de la fabrication du fromage de Laguiole.
Outre la tome fraîche d’Auvergne, l’aligot requiert des pommes de terre, du beurre, de la crème fraîche, une gousse d’ail, du poivre et du sel.

Quant à la recette de l’aligot, elle est à la fois simple et compliquée… car tout l’art de l’aligot est de créer son élasticité !

 

Avec quoi manger l’aligot ?

Bien sûr avec une belle saucisse de Toulouse ou une planche de charcuterie. Mais aussi avec une omelette, une pièce de bœuf grillée, de préférence de race Aubrac. Ou encore avec de la daube, du canard (cuisses ou magret), de l’agneau (gigot ou carré d’agneau), du boudin noir et pour ceux qui aiment… du tripoux.

Pour un repas un peu plus léger, l’aligot s’accompagne d’une petite salade verte ou de haricots verts. Certains le recommandent avec du poisson, plus exactement une truite au four.

Et pour ceux qui aiment l’aligot pour l’aligot, ils le dégusteront seul. Simplement.

 

L’aligot et le vin

Pour accompagner un aligot, les préférences vont au rouge. Un rouge sec, plutôt jeune. Un Corbières ou un Fitou pour un vin d’Occitanie. Un côtes-d’Auvergne pour un vin du Centre. Un côtes-du-Rhône ou un Crozes-Hermitage pour un vin de la vallée du Rhône. Certains conseillent des vins du Sud Ouest, notamment un Marcillac rouge.

D’autres l’apprécient aussi avec un vin blanc sec et jeune, surtout lorsque l’aligot est consommé seul, du moins sans viande.

 

L’aligot au Royal Aubrac

Une soirée aligot ? C’est quand vous voulez ! La location du gîte du Royal Aubrac offre une grande liberté. Vous pouvez choisir de vous restaurer à l’extérieur, d’utiliser la cuisine mise à disposition en libre service ou de nous demander de vous mijoter une spécialité maison. L’aligot saucisse en fait partie !