Vous rêvez de sport, d’espaces sauvages, de hors-piste, de vitesse et de liberté ? Découvrez le snowkite… mais pas n’importe où : le snowkite en Aubrac !

Mais d’abord, qu’est-ce que le snowkite ?

Un sport de glisse. Un sport extrême. L’équivalent hivernal et montagnard du kitesurf. Le snowkite consiste à glisser sur de la neige vierge, s’envoler légèrement, effectuer des figures… Bon, on commencera par glisser !

 

Où pratiquer le snowkite en Aubrac ?

La région de l’Aubrac est extraordinaire pour pratiquer ce sport. D’abord, pour son relief : un plateau légèrement vallonné. Ensuite, pour son absence d’obstacle : pas d’arbres, de fils électriques, de câbles ou de pylônes, de rochers, de falaises, de promeneurs, de routes… Pour information : le snowkite est interdit sur les pistes de ski.

Où faut-il se rendre exactement ? Il y a 2 spots incontournables dans l’Aubrac : soit le col de l’Aubrac, à 5 minutes de nos gîtes à Aubrac, soit le col de Bonnecombe, à moins d’une heure de route du Royal Aubrac.

 

Que faut-il pour faire du snowkite en Aubrac ?

Comme partout ailleurs, le snowkite requiert quelques éléments naturels, du matériel mais aussi compagnie et… patience !
Côté nature, il faut du vent… mais pas trop (moins de 30 km/h) et de la neige. Parfait, en hiver, l’Aubrac répond à ces deux critères.
Ensuite, il faut du matériel. Une tenue de ski (casque, gants, masque, snowboard, chaussures de ski) à laquelle se rajoutent harnais et voile. La voile est plus petite que celle du kitesurf. Entre 4 et 6 m2 pour les débutants ; plus grande pour les snowkiteurs avertis. Surtout, il faut une aile dite « à caissons gonflables ».

Le snowkite requiert un bon niveau en ski, pas spécialement pour démarrer mais surtout pour progresser. Certains annoncent un niveau « piste rouge ». Les snowkiteurs conseillent de faire appel à un professeur pour commencer. Surtout, il est vivement recommandé de pratiquer entre copains : c’est plus sympa et… plus sûr.

Comme tout apprentissage, il faut s’armer de patience. Il s’agit d’ailleurs  d’abord d’apprendre à faire voler le kite… avant de chausser le snowboard pour glisser à vive allure. Néanmoins les témoignages convergent pour dire que le snowboard est plus facile que le kitesurf : on est sur la terre ferme !

Mais est-ce bien sérieux tout cela ?

Et bien oui. Il semblerait que le snowkite compte plus de 15 000 adhérents. La pratique de ce sport est encadrée par la FFVL (fédération française de vol libre), ce qui veut dire une formation dédiée (le monitorat fédéral glisses aérotractées sur neige), des sites conventionnés, des écoles de snowkite… et de nombreux événements dont un championnat de France !

Et si vous avez besoin de bons tuyaux sur le snowkite en Aubrac, rejoignez le groupe snowkite Aubrac et Lozère sur Facebook.

 

Crédit photo : snowkiteaucoldebonnecombe.blogspot.com