Des gîtes, l’Aubrac et vous

Les gîtes du Royal Aubrac

Imaginez la nature à perte de vue : pâturages nus, forêts denses, neige immaculée, ciel intense. Nos gîtes en Aubrac vous offrent un environnement unique, une faune et une flore d’exception, sur la partie la plus élevée du plateau de l’Aubrac, entre 1 340 et 1 430 mètres d’altitude. Respirez !

L’esprit de nos gîtes

Les gîtes du Royal Aubrac sont au cœur d’un domaine de 30 hectares où vivent chevaux et lamas. La terrasse domine le plateau de l’Aubrac : il fait bon déjeuner ou dîner en plein air. Barbecue, grande cuisine et salle de loisirs (télévision, lecture et jeux) contribuent à l’ambiance conviviale.

Ici, les animaux domestiques, les cavaliers et leurs montures sont les bienvenus. Un enclos accueille ânes et chevaux.

Une restauration à base de produits locaux est proposée. Une cuisine en libre accès est mise à disposition.

Gîte dans l’Aubrac : Aveyron, Lozère ou Cantal ?

Les gîtes du Royal Aubrac sont à Aubrac même. Ce village porte le même nom que la région Aubrac, un monde à part à l’intersection de l’Aveyron (12), de la Lozère (48) et du Cantal (15).

Notre domaine est au cœur du parc naturel régional. Toutes les richesses de l’Aubrac – son histoire, ses paysages, ses burons, sa gastronomie – bénéficient d’une valorisation déjà soutenue par l’Europe depuis 2015.

Nos gîtes sont à la croisée de tous les chemins : randonnée, pèlerinage, ski de fond, histoire… Ils accueillent aussi bien le pèlerin lors d’une étape sur le chemin de Compostelle ou de Saint Guilhem que les séjours prolongés où familles et amis aiment à partager de belles journées en toutes saisons.

La location du gîte s’effectue donc à la nuitée et par personne (30 euros). Les gîtes peuvent accueillir des groupes allant jusqu’à 50 personnes.

La vie dans nos gîtes en Aubrac

Anne-Marie, responsable commerciale à Montpellier pendant des années, a décidé de changer de vie. Cette femme du Sud aspirait à une relation aux autres plus authentique, plus vraie. Depuis 2 ans, aux gîtes du Royal Aubrac, elle a trouvé le cadre, le rythme et l’ambiance qui lui conviennent. Elle nous raconte son quotidien et celui de Sylvie et Fabienne, avec qui elle accueille les visiteurs.

 

Comment se déroulent vos journées aux gîtes du Royal Aubrac ?

Aucune journée ne ressemble à l’autre puisque chaque jour, nous rencontrons des gens aux parcours de vie et raisons de séjour différents. Mais globalement, nous nous occupons avant tout de l’accueil et de la logistique du quotidien.

L’accueil, c’est à la fois répondre aux demandes des visiteurs, par mail ou par téléphone. C’est aussi les recevoir quand ils arrivent. Leur présenter les gîtes du Royal Aubrac : le lieu, le fonctionnement, les aspects pratiques mais aussi le domaine. L’accueil, c’est aussi prendre du temps de répondre aux questions qu’ils se posent sur la région Aubrac. Gérer un gîte en Aubrac, c’est un peu être la vitrine de la région. Etre capable de répondre aux personnes qui souhaitent par exemple connaître les tracés de randonnées, les activités à pratiquer. Nous aimons faire connaître notre région et y sommes très impliquées. Nous participons d’ailleurs à la fête de la montage, aux traces du fromage, à la transhumance, etc.

 

Qu’entendez-vous par logistique du quotidien ?

Oh, c’est très varié. On s’occupe du ménage, du linge, du repassage. On cuisine pour répondre aux demandes de restauration de certains visiteurs. Bien sûr, on sert les visiteurs, notamment ceux en demi-pension.

On prépare aussi le petit-déjeuner. C’est important que tout soit prêt la veille car la plupart des marcheurs partent vers 8h30, mais d’autres beaucoup plus tôt. Donc on va chercher de belles miches de pain de campagne cuites au feu de bois et on met tout en libre service (confiture, céréales, thé, café…) pour offrir à nos visiteurs une grande souplesse d’horaire.

On gère les courses aussi… et pour un grand gîte comme celui-ci qui peut accueillir jusqu’à 50 personnes, je vous garantie que c’est une sacrée organisation ! Pour les denrées de base (pâtes, riz…), il est important que notre épicerie de dépannage soit correctement achalandée. Et, surtout, on a des principes : jamais de surgelé par exemple. Nous préférons largement les produits frais et bio, quelque fois sous vide. On se sert surtout à la coopérative Jeune Montagne ou à la laiterie de Laguiole.

Ensuite, il y a des activités moins liées au quotidien comme la décoration pour les  mariages par exemple. Ou encore, l’hiver, l’accueil de groupes scolaires qui viennent faire de la luge et des raquettes. Ils arrivent à 10 heures, profitent d’un premier temps d’activité. Ensuite, ils pique-niquent dans l’une de nos salles et s’en redonnent à cœur joie avant de remonter à bord du bus vers 16h !

 

Qui réserve vos gîtes en Aubrac, justement ?

Nos visiteurs sont variés. Nous avons surtout des particuliers. Des marcheurs, des familles, des groupes d’amis, des vacanciers en quête de silence, de repos. Mais nous avons aussi des groupes. Nous accueillons notamment beaucoup de mariages : la salle de réception fait 700m2 et le gîte peut loger jusqu’à 50 personnes.
Mais nos gîtes en Aubrac attirent aussi  une clientèle de groupes qui souhaite faire une coupure : cette année par exemple, des pensionnaires d’un Ehpad et des jeunes en difficulté sont venus se ressourcer ici.

 

Quelles sont les attentes de votre clientèle ?

Nos visiteurs viennent ici pour trois raisons majeures : soit pour faire étape (les marcheurs), soit pour se reposer, soit pour faire la fête. Et ils trouvent dans nos gîtes en Aubrac ce qu’ils sont venus chercher. Les pèlerins goûtent à un vrai confort. Les draps ne sont pas seulement fournis… mais les lits sont faits ! Les autres visiteurs apprécient l’environnement et le service : des paysages exceptionnels, pas un bruit, des repas généreux… Quant à ceux qui viennent pour faire la fête, ici, ils peuvent chanter à tue-tête et danser au bout de la nuit : pas de voisins à l’horizon !

C’est assez amusant, car nous avons aussi des personnes qui reviennent sur les traces du passé. Notamment des gens qui ont résidé ici, quand le Royal Aubrac appartenait à la FOL*. Ils ont travaillé ensemble, s’y sont connus… et aiment retrouver le décor quelque peu magique de leurs souvenirs.

Globalement, les gens sont très contents. Ils nous dissent que “c’est mignon, c’est propre, c’est accueillant”. Certains reviennent : nous avons des fidèles, surtout parmi les familles avec enfants.

 

Et pour l’entretien du domaine ?

Bonne question : pour info, on recrute !

Car c’est vrai qu’il y a 30 hectares. Les chevaux et les lamas nous donnent un bon coup de main en broutant. Nous, on tond 2 fois par an, on entretient les abords, on déneige… Il y a bien sûr l’entretien des bâtiments : le toit, les accès, la décoration… On en fait une partie nous-mêmes.

 

Comment assurez-vous la promotion de vos gîtes en Aubrac ?

Vous avez raison de mentionner cela. C’est en effet aussi l’une de nos activités. Nous sommes bien référencés dans des guides – notamment Miam miam dodo – et sur des sites touristiques (tourisme Aveyron, office de tourisme Aubrac Laguiole …).

Nous gérons un blog pour présenter notre actualité et faire découvrir les activités et plaisirs de la région. Et nous animons aussi notre page Facebook.

 

* fédération des oeuvres laïques