Vous avez envie de faire le chemin de Compostelle ? Avant de partir, voici quelques conseils des gîtes du Royal Aubrac qui voient passer quelques 1500 marcheurs par an.

 

Préparer votre chemin

Certains disent partir sur un coup de tête, sans rien avoir préparé, les mains dans les poches. Nous vous le déconseillons. Un minimum de documentation s’impose pour savoir où vous allez et pour vous approprier au mieux votre chemin de Compostelle.

 

Ne pas oublier l’essentiel

L’essentiel, lorsque l’on fait le chemin de Compostelle, c’est l’essentiel J Certes, il s’agit souvent d’un chemin intérieur vers plus de simplicité. Mais cela n’empêche pas, même si vous partez léger ; de vérifier à chaque étape que vous ne partez jamais… sans quelques raisins sec et sans eau !

 

Faire « son » chemin de Compostelle, pas celui des autres

Faire le chemin de Compostelle est quelque chose de personnel, presque d’intime. À chacun son âge, sa forme physique, son endurance, son envie de flâner ou d’avancer plus vite, sa motivation… Nous vous conseillons donc de vous écouter. De marcher au gré de qui vous êtes.

 

Guide ou pas guide ?

Nous entendons souvent les marcheurs débattre de ce sujet. Il y a ceux qui sont en faveur, ceux qui sont contre. Nos gîtes en Aubrac sont référencés sur Miam Miam Dodo… mais ce n’est pas pour cela que nous vous conseillons d’avoir un guide en poche. C’est parce que partir à l’aventure n’est pas synonyme d’absence de guide. L’aventure, à notre sens, se situe ailleurs. Un guide peut vous permettre justement de vivre plus pleinement l’aventure.

 

L’équipement de base pour faire le chemin de Compostelle  

Eviter de trop porter. Donc, voyagez léger. Voici l’essentiel si vous logez en gîte : du savon, une brosse à dent, du dentifrice, du shampoing, 2 sous-vêtements, 2 paires de chaussettes fines, 2 pantalons / shorts et 2 teeshirts qui sèchent facilement, une polaire, une veste de pluie, des chaussures de marche, une paire d’autres chaussures pour le soir (sandales par exemple), votre portable et son chargeur, un couteau, une couverture de survie,  un couvre chef, une lampe frontale, des lunettes de soleil, un peu de lessive main,  une gourde, un petit duvet ou un sac à viande (bon, aux gîtes du Royal Aubrac nous fournissons draps et couvertures), une petite serviette de bain, une brosse, du papier toilette, la pharmacie de base (surtout si vous avez un traitement… mais aussi des pansements pour ampoules aux pieds !), votre carte bancaire, un peu de liquide et vos papiers d’identité.

 

Les chaussures de marche

Faire le chemin de Compostelle, c’est marcher ! Et ce quelle que soit votre motivation : épreuve physique ou quête spirituelle. Donc, surtout, ne partez pas avec des chaussures neuves, malheureux ! Choisissez des chaussures qui ont déjà un petit vécu, qui se sont faites à votre pied, dans lesquelles vous vous sentez bien. Sur le chemin de Compostelle, vos chaussures sont vos meilleures amies J

 

Avant de faire le chemin de Compostelle

Sauf bien sûr si vous êtes un grand sportif, entraînez vous quand même un peu avant de faire le chemin de Compostelle. Et entraînez-vous en conditions réelles, c’est à dire avec le sac à doc tel qu’il sera lorsque vous entreprendrez le vrai chemin. Vous pouvez venir résider chez nous, dans l’Aubrac, et vous entraîner sur d’autres chemins comme le chemin de Saint-Guilhem ou le tour des monts d’Aubrac.

 

La crédentiale

Certains gîtes ne vous accepteront que si vous avez la crédentiale. Même si vous n’êtes pas un pèlerin, nous vous la recommandons donc.

 

Boules Quies

Nombre de sites recommandent des boules Quies. Ici, aux gîtes du Royal Aubrac, un gîte étape sur le chemin de Compostelle, vous pourrez les laisser dans votre sac. Vous dormirez dans le plus grand calme, comme un bébé. Nous sommes au cœur de l’Aubrac, ni voisin ni un bruit à l’horizon. Quand aux chambres : ici, pas de dortoirs. Des chambres de 2, 4 ou 8… mais toujours avec de l’espace pour éviter les nuisances d’autrui.

 

La douche, dès l’arrivée

Plus qu’un conseil d’hygiène, c’est un conseil bien-être. Délassez votre corps dès que vous arrivez à une étape. Il s’en portera d’autant mieux et comme c’est votre seule monture… vous en aurez besoin tout au long du chemin !