A vos marques, prêts, partez… pour 12, 23 ou 33 kilomètres de randonnée ! L’allée à pied. Le retour, en navette, c’est le samedi 2 juin.

Pourquoi s’inscrire à ce « Grand parcours » qui revient dans notre région après une année de repos ? Pour de multiples raisons !

D’abord pour découvrir ou redécouvrir l’Aubrac à travers de beaux itinéraires, à la fois sauvages et balisés. Ensuite, pour faire de l’exercice parce que ça fait toujours du bien. Mais aussi pour profiter d’une organisation sans faille et d’animations : musique et pauses gourmandes. En termes de musique, il y en a pour tous les goûts : cornemuses et percussions celtiques, fanfare, musique traditionnelle d’Auvergne…

Enfin, pour partager ce moment convivial avec d’autres marcheurs. Nombreux et heureux.

Rand’Aubrac se pratique à la carte. On peut choisir la distance que l’on souhaite parcourir. Deux parcours de 12 km : l’un de Chaudes-Aigues au Lac des Fonds, l’autre du lac des Fonds à Saint-Urcize. Un parcours de 23 km, de Chaudes-Aigues à Saint-Urcize. Et pour les plus sportifs, 35km de Chaudes-Aigues au Pas de Matthieu. Pour chaque parcours, selon votre humeur ou vos habitudes matinales, un départ est prévu à 8h30, l’autre à 9h30. Bref, avec ou sans grasse mat’, au choix.

Bien sûr, vous pouvez en savoir beaucoup plus sur ce bel événement ludico-sportif sur www.legrandparcours.net.

Côté pratique, voici quelques précisions : Rand’Aubrac a lieu le 2 juin 2019.

Au niveau des distances :

  • entre les gîtes du Royal Aubrac et Chaudes-Aigues : 33 km (soit ½ heure de trajet)

Au niveau des inscriptions : il est nécessaire de s’inscrire au plus vite, ici !

Au niveau des coûts :

  • 23 euros / personne
  • 17 euros pour les moins de 12 ans

Et pour en savoir plus sur les organisateurs, c’est  !

 

Vous pouvez bien entendu résider chez nous, aux gîtes du Royal Aubrac, mais aussi profiter de nos différentes prestations de restauration, avant ou après la randonnée… sachant que les gîtes du Royal Aubrac offre le petit-déjeuner à chacun de ses résidents.

Alors, à vos marques, prêts, marchez ?