Parmi les nombreuses merveilles de l’Aubrac, il y a la flore. Et pour cause, la région de l’Aubrac réunit une géographie, une géologie et un climat bien spécifiques. L’Aubrac n’est pas un paysage, mais des paysages où s’opposent et se complètent pâturages nus, tourbières, lacs, rivières et forêts.

L’Aubrac a su rester protégé d’une agriculture intensive et se tenir éloigné des grands axes de communication, ce qui fait de ce petit coin du monde un lieu bénéfique à la biodiversité. On trouve ici des plantes rares comme la ligulaire de Sibérie, le lis martagon en voie de disparition ainsi que des plantes médicinales dont l’arnica, la gentiane ou encore le thé d’Aubrac. On rencontre aussi des plantes carnivores comme la drosera aux poils gluants qui fait la joie des plus jeunes.

Aujourd’hui, le plateau de l’Aubrac, né de la déforestation, est une terre riche. Le jardin botanique est situé à Saint-Chély d’Aubrac, au pied de la Maison de l’Aubrac. Il présente quelques 650 espèces sauvages. Cette bibliothèque de plantes à ciel ouvert permet de découvrir tous les aspects de la flore locale.

La visite se fait tranquillement, en famille : introduction commentée, puis remise d’une livret et découverte, en toute liberté, à son rythme. Pour les groupes, le jardin botanique propose une formule de deux heures agrémentée d’une visite commentée. Il est même proposé d’approfondir une thématique : plantes toxiques, plantes protégées, tourbière et plantes insectivores, thé d’Aubrac et culture expérimentale, plantes tinctoriales… L’été est ponctué d’animations au jardin botanique de l’Aubrac : rendez-vous aux jardins le 3 juin, art floral autour du thé d’Aubrac le 5 juillet, diaporama sur les plantes d’Aubrac le 10 juillet, promenades découvertes certains mardis et samedis de juillet et d’août… jusqu’aux animations de la journée du patrimoine, le 16 septembre.

Le jardin botanique de l’Aubrac se situe à 8 kilomètres seulement des gîtes du Royal Aubrac. Gîte, groupe, visite du jardin : nous vous aidons à tout organiser, contactez-nous !