Récemment, nous vous parlions de nos belles vaches d’Aubrac… avec la plus grande objectivité : -)

Aujourd’hui, nous vous invitons à venir les voir. Toutes. Mais alors vraiment toutes… à l’occasion de la fête de la transhumance.

Bon, pour ceux qui n’en ont jamais entendu parler, la transhumance ce sont des journées pendant lesquelles le bétail quitte les pâturages d’hiver pour rejoindre les pâturages d’été. Pâturages d’hiver, dans l’Aubrac, cela veut dire essentiellement les étables. De novembre à mars, la météo est rude et les bêtes sont gardées à la ferme et nourries du foin récolté l’été précédent. Ensuite, à la Saint Urbain, le bétail part sur les hauts plateaux se délecter d’une herbe fraîche et abondante.

Si la transhumance est un moment festif, ce n’est pas pour autant que du folklore : cette pratique ancestrale essentielle rythme les saisons et participe à la préservation de l’environnement.

Ici, la transhumance, ça se fête. Et pas qu’un peu : pendant 4 jours ! Cette année, nous vous conseillons d’arriver le jeudi 24 mai pour profiter du marché paysan en fin de matinée puis d’une soirée découverte de l’Aubrac. Ensuite, le 25 mai, l’association Tradition propose un circuit en autocar pour découvrir le plateau. A partir des gîtes du Royal Aubrac et au sein même de notre domaine de 30 hectares, vous pouvez aussi profiter de cette journée pour prendre un grand bol d’air printanier.

Le samedi 26, Saint-Chély d’Aubrac accueille « la fête de la veille de la transhumance » : vieux tracteurs, exposition de cloches, fabrication de fromage à l’ancienne… et dîner dansant. Les 26 et 27 mai, le salon du terroir se déroule chez nous, au village d’Aubrac en présence des bovins et des producteurs. Le dimanche 27 mai est le moment fort de la fête avec le passage des troupeaux de vaches de race Aubrac décorées de fleurs, déjeuner montagnard, dîner dansant, tombola, groupes folkloriques…

Si jamais vous ne pouvez pas venir cette année, pensez à le noter dans votre agence pour l’année prochaine : la fête de la transhumance a toujours lieu le dimanche le plus proche du 25 mai. Bien entendu, puisque les vaches partent, c’est aussi qu’elles reviennent. Ce moment s’appelle « le retour des estives » : il se situe à la mi-octobre.

Pour un avant-goût de cette belle tradition, c’est par ici.