L’été indien laisse place aux fraicheurs de l’automne. Les températures nous encouragent à enfiler petite laine et pantalons longs. Entre rayons de soleil et averses, le temps s’annonce clément… pour les champignons. Et si vous réserviez un gîte de groupe pour un séjour cueillette en famille ou entre amis ?

 

Où trouver des champignons sur l’Aubrac ?

C’est en effet la première question à se poser ! Et à cette question, la réponse évidente : partout ! Pourquoi ? Parce que le champignon aime se cacher dans les grandes forêts de hêtres et les petites forêts de résineux. Aux pieds des arbres, dissimulés sous les feuilles et les brindilles. Et ce, même sur notre propre domaine de 30 hectares !

Evidemment, on ne vous en écrira pas plus : un « coin aux champignons », ça ne se révèle pas, ça se découvre voire… ça se mérite 🙂

 

Quels champignons trouve-t-on dans l’Aubrac ?

Le champignon aime l’Aubrac. Selon la période de l’année et la météo, en forêt ou à la lisière des bois, les promeneurs trouveront de beaux cèpes au chapeau rond ou encore des girolles (ou chanterelles), des coulemelles (ou lépiotes) voire des mousserons. Sur les causses, les cueilleurs découvriront des lactaires, oreillettes, pleurotes (ou babissous). Les plus chanceux – ou les plus avertis – dénicheront des trompettes de la mort et des morilles.

 

Comment organiser sa cueillette ?

Le champignon pointe son nez dans la nuit. D’un coup d’un seul ! C’est donc au petit matin qu’il est préférable de s’armer d’un panier, d’un couteau, d’une gourde, d’un casse-croûte… et de patience !

Ensuite, nous ne pouvons que vous conseiller la prudence : ne partez pas seul et n’oubliez pas votre téléphone portable. Absorbé par votre quête, vous pouvez vite perdre le sens de l’orientation ou vous éloigner de vos amis sans vous en rendre compte.

Vérifiez aussi auprès de pharmaciens ou de mycologues que votre panier soit bien rempli de champignons comestibles.

Quand au moment de la dégustation, pas de soucis : le champignon, c’est bon ! Le champignon donne du goût à une omelette, se cuit simplement à la poêle avec une gousse d’ail ou un brin de persil, accompagne une viande en sauce ou un gibier, se prépare en soupe, se farcit…

Les gîtes du Royal Aubrac vous permettent de savourer les champignons que vous avez ramassés. Une grande cuisine, très bien équipée, est disponible en gestion libre. Pour ceux qui préfèrent mettre les pieds sous la table, les gîtes du Royal Aubrac proposent des formules de restauration sur demande… avec ou sans champignons !